Le haricot (Phaseolus vulgaris)

Plante originaire d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud. Introduit par les explorateurs Espagnols et Portugais, la culture du haricot s’est répandue en Europe au début du 17e siècle. C’est pour ses grains que le haricot fut d'abord cultivé; Ce n’est qu’à la fin du 19e siècle que l’on commença à consommer le haricot vert.

VARIÉTÉS

Il existe de nombreuses variétés. Parmi celles-ci :
- Nains sans parchemin (haricots mangetout) : ‘Plein le panier’, ‘Espada’, ‘Coco de Prague’, ‘Contender’, ‘Coco nain rose d’Eyragues’, ‘Beurre de Roquencourt’, ‘Roi des beurres’. (‘Contender’et ‘Coco nain rose d’Eyragues’ peuvent se consommer en grains frais ou secs)
- Nains avec parchemin (pour une consommation en filets) : ‘Triomphe de Farcy’, ‘Saint-Esprit rouge’ (peut aussi se consommer en grains), ‘Fin de Bagnols’, ‘Obélisque’, ‘Morgane’.
- Nains avec parchemin (haricots à écosser) : ‘Rognon de coq’ (rouge), ‘Flageolet chevrier’, ‘Coco nain blanc précoce’, ‘Michelet à longue cosse’, ‘Flagénor’, ‘Lingot’, ‘Ariel’.
- A rames sans parchemin (mangetout) : ‘À rames à cosse violette’, ‘Saint-Fiacre à rames’, ‘Phénomène à rames’, ‘Œil-de-perdrix à rames’, ‘Beurre Or du Rhin’, ‘Blanc de juillet’, ‘Esméralda’.
- A rames avec parchemin (haricots à écosser) : ‘Soissons blanc à rames’, ‘Soissons vert à rames’, ‘Crochu de Montmagny’, ‘Michelet à longue cosse à rames’, ‘d’Espagne blanc’.

TERRAIN

Le haricot n’aimant pas les terres compacts, préparer le sol par un labour profond. Les fumures fraîches sont à proscrire. Lors du bêchage, incorporer un engrais minéral pauvre en azote (NPK 4.6.10 par exemple) Bien émietter la terre par griffage et ratissage, le haricot préfère les terres fraîches.

CULTURE

Pour semer, attendre que le sol soit suffisamment réchauffé. Au minimum 10° pour les grains de couleur, et au moins 12° pour les grains blancs. Le semis se fait directement en place. Enfoncer les graines de 2 ou 3 cm dans le sol et les recouvrir de terre finement émiettée:
– Dès le mois d’avril dans le Sud
– A partir du 15 mai en climat moyen (Ile de France par exemple)
– Fin mai pour les régions plus froides. Les dates limites de semis dépendent des récoltes envisagées: – pour une consommation en vert, on peut semer jusqu’à la fin juillet. – pour une consommation grains frais, semis possible jusqu’au 15 juillet. – pour une récolte en grains secs, semis possible jusqu’au 15/20 juin.
Comment les semer :
- pour les variétés naines, semer en lignes espacées de 40 cm, soit en déposant 1 graine tous les 4 ou 5 cm, soit en poquets, disposés en quinconce, à raison de 5 ou 6 graines tous les 40 cm.
- pour les variétés grimpantes, espacer les rangs de 70 cm ; prévoir au maximum des planches de 2 ou 3 rangs afin de que l’aération soit parfaite. Les poquets de 7 à 8 graines seront espacés de 40 à 50 cm.

BUTTAGE

Biner une première fois 2 ou 3 jours après la levée, effectuer un second binage 2 ou 3 semaines plus tard en les buttant légèrement afin de faciliter leur maintient. Lors du buttage des variétés grimpantes, installer les rames à l’extérieur des touffes, en les ramenant vers l’intérieur pour qu’elles se rejoignent.

RÉCOLTE

Récolter les haricots verts en filets avant qu’ils aient atteint la moitié de leur grosseur définitive. La cueillette doit avoir lieu tous les 2 ou 3 jours, avant qu’ils ne soient filandreux. Les haricots mangetout peuvent se récolter jusqu’à la formation des grains. Récolter les haricots en grains frais dès que les gousses sont bien pleines. Récolter les haricots secs à maturité.

CONSERVATION

Récemment cueillis, les haricots filets et mangetout, peuvent se conserver au frais 2 à 3 jours, ainsi que les grains frais (dans la gousse). On peut également les stériliser ou les congeler. Les haricots secs se conservent dans leur gousse ou bien écossés.