La tomate : origines, culture

Conseils pour la culture des tomates

Comment produire ses graines de tomates

Extrait de "La Tomate" (service consommateur Sopad Nestlé)

LES ORIGINES DE LA TOMATE

Comme la pomme de terre, la tomate nous vient d'Amérique du Sud. Sans doute fut-elle d'abord cultivée au Pérou (on l'appelait autrefois "Pomme du Pérou"), puis au Mexique où les indigènes lui donnèrent le nom de "tomalt" ou "tomalti", dérivé d'un mot aztèque "zitomate".

Récolte des tomates par les indiens Péruviens en 1495On trouve encore actuellement à l'état sauvage, au Pérou, aux Antilles et au Texas, la "tomate cerise" d'où dérivent probablement par améliorations culturales et hybridations successives, les nombreuses variétés que nous connaissons aujourd'hui.

La tomate traversa l'Atlantique au début du XVIème siècle sur les caravelles des "Conquistadores" espagnols, heureux de rapporter de leurs voyages, non seulement des trésors mais aussi des plantes inconnues. Ils appelèrent celles-ci: "tomata".

POMME D'AMOUR, POMME D'OR,

C'est par la porte de Naples, possession espagnole, qu'au XVIème siècle, la tomate, d'abord considérée comme plante médicinale, entra dans la cuisine italienne. Les italiens lyriques la nommèrent Pomme d'Or puis la transmirent aux provençaux (Gènes, Nice).

Ceux-ci désignèrent sous le nom de "Pomme d'Amour" ces jolies baies rouges dont l'odeur éloignait les fourmis et moustiques, mais ne se décidèrent à sa consommation qu'à la génération suivante.

Longtemps, les Français crurent que la tomate était toxique et la considérèrent comme une plante d'ornementation.

Au XVIIIème siècle, la tomate "sauta" du pot de fleur garnissant la fenêtre de la grand-mère de l'Artésienne pour s'aligner dans le jardin de Monsieur ROUMANILLE (ancien soldat de l'empire devenu jardinier), et devint à force d'eau et de soins, fessue, juteuse et goûteuse comme l'étaient ses sœurs restées en Italie.

Les premières exploitations françaises débutèrent à Barbantane, Châteaurenard, Mallemort, Marseille et Perpignan.

Au cours du XIXème siècle, la production des tomates connut un développement considérable, grâce aux progrès de l'irrigation, qui permettait d'accroître à la fois surfaces cultivables et rendements, et bénéficia des crises subies par d'autres cultures méditerranéennes (vigne, garance, olivier, mûrier).

Enfin, le développement des conserveries et la création du chemin de fer allaient permettre d'en étendre la consommation à l'ensemble du pays.

Après la pomme de terre, la tomate est aujourd'hui le légume le plus cultivé en France.

LES SOLANACEES

La tomate (lycopersicum esculentum ou solanum lycopersicum), est une plante herbacée de la famille des solanacées comme la pomme de terre. Elle est aussi parente de l'aubergine, des piments et poivrons, et du tabac.

C'est une plante ramifiée, à tige sarmenteuse, se soutenant difficilement sans l'aide de supports artificiels.

Le système radiculaire est normalement très important avec enracinement profond (plus d'un mètre).

La tige et les feuilles sont charnues et velues. Les tiges sont grosses, presque ligneuses, renflées aux noeuds et recouvertes d'une écorce verte, rude au toucher. La migration vers les racines, vers les fruits et vers les divers organes de la plante, des produits élaborés dans les feuilles pendant la journée grâce à l'assimilation chlorophyllienne, ne se fait pratiquement que la nuit, à température plus basse que le jour, et à condition que cette température se maintienne plusieurs heures au dessus de 10°C.

Les feuilles sont composées, à folioles ovales, un peu dentées sur les bords, grisâtres à la face inférieure, souvent repliées en forme de cuillère ou même à bords roulés en-dessus.

Les fleurs axillaires, de couleur jaunâtre, auxquelles succèdent des fruits, sortes de grosses baies charnues, de forme et de couleur variables, sont sujettes à la coulure (non fécondation) pour les raisons suivantes

nutrition défectueuse de l'ovaire
température défavorable
maladies
insectes

La nouaison (développement de l'ovaire après fécondation) et la formation de fruits dépendent:

d'un équilibre convenable entre l'azote et les sels minéraux
de la durée de l'ensoleillement
de la température

Les fruits sont des baies au placenta très développé. Ceux de la tomate sauvage (tomate cerise) sont petits et lisses. La forme côtelée ne se rencontre que dans les variétés potagères. Les fruits sont généralement rouges, il existe cependant des variétés jaunes, violacées et même blanches.

LA CULTURE

Climat

D'origine tropicale, la tomate exige beaucoup de chaleur. Elle ne supporte pas les gelées printanières (détruite à -2°C), mais elle résiste à la sécheresse, et craint l'excès d'humidité.

Température optimale:

moyenne nuit: + 14'C
moyenne jour: + 23'C / 24'C

Le climat du Sud Est de la France lui convient particulièrement bien.

Saison

Elle ne peut évidemment être cultivée en France que pendant l'été.

Longue période de végétation

environ 7 mois pour les semis directs en pleine terre
de 5 mois à 5 mois et demi à partir de la plantation définitive pour les plants repiqués

Sous réserve qu'il n'y ait pas de risques trop importants de gelées, il est souhaitable de planter la tomate aussitôt que possible pour éviter les productions trop tardives donc de moins bonne qualité.

  SEMIS PLANTATION RECOLTE
OUEST - MIDI 15 mars courant avril août - septembre
NORD - CENTRE début avril 15 mai 1ère gelées d'automne

La tomate s'adapte facilement à tous les sols, des terrains d'alluvions aux terres argileuses les plus lourdes, mais préfère les sols légers, perméables, légèrement acides et riches en humus (la tomate est avide d'azote, de potasse et d'acide phosphorique). Le terrain doit être profondément ameubli et bien drainé.

Plantations

Trois étapes:

Semis sous châssis. Levée 5 à 6jours
Repiquage sur couches
Plantation définitive : - manuelle (à la tranche ou à la houlette) - mécanique

Récoltes

De 110 à 160 jours après les semis. A effectuer par temps sec (les fruits humides supportent mal les transports).

Cueillette à la main en coupant le pédoncule ou en faisant tourner le fruit sur lui-même et cueillette mécanique. La tomate cueillie mécaniquement est transportée en bennes vrac.

Rendement

Très variable suivant les terrains et les variétés. On peut l'évaluer entre 40 à 80 tonnes par hectare pour les tomates de saison. La culture des tomates ne doit se renouveler au plus que tous les quatre ans.

Conservation

Au stade encore vert : 1 mois à 12°C ou 15°C
A maturité : une dizaine de jours à 5°C